Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La ligne rouge

26 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #cinema, #chef d'oeuvre

La ligne rouge

La ligne rouge est un film de guerre asez particulier que tous n'apprécieront pas, c'est en effet plus un poème filmé qu'un film vraiment narratif.

Le principal élément qui m'a scotché dans ce film c'est la virtuosité de Malick et la photographie absolument sublime.
La mise en scène est fantastique, les mouvements de caméra sont fluides et nous en mettent plein les yeux.
C'est le premier film de Malick que je vois et je ne peux qu'admirer sa maîtrise parfaite de la mise en scène et la beauté de ce qu'il nous donne à voir aussi bien quand il filme la nature sauvage que lors des scènes de guerre.
En dehors de l'aspect plastique, La ligne rouge est une charge virulente contre la guerre, on voit à l'image des morts brutales, inutiles et aussi à quel point ces soldats sont traumatisés par cette guerre qui les transforment profondément.
Une scène en particulier m'a marqué, quand celui qu'on peut qualifier de personnage principal, Witt dit en voix off : "La guerre n'anoblit pas les hommes, elle les transforme en chiens" , cette phrase très forte résume à elle seule le propos du film.

L'autre bon point du film c'est son casting absolument fabuleux. Les trois acteurs que l'on voit le plus à l'écran sont Sean Penn, Nick Nolte et Jim Caviezel. Nolte interpréte un gradé jusqu'auboutiste pour qui la vie de ses soldats n'est qu'un paramètre tactique comme un autre, il donne l'impression d'avoir attendu cette guerre toute sa carrière et que celle-ci l'enthousiasme, Nolte trouve ici un rôle à la mesure de son talent et réstitue bien cette mentalité de soldat acharné.
Sean Penn quant à lui, à l'aide de son jeu tout en sobriété et en silence colle parfaitement à son rôle de sergent qui se demande intérieurement à quoi toute cette boucherie rime mais qui ne laisse rien transparaître. Jim Caviezel est pour moi la révélation du film, son rôle d'idéaliste rêveur est le plus poétique de tous et son jeu sublime ce personnage, il n'en fait jamais des caisses et est tout le temps dans la retenue, dans la maîtrise.

D'autres grands acteurs sont également présents dans de plus petits rôles : John Travolta, Georges Clooney, John Cusack, Adrian Brody ou encore Jared Leto, chacun fait bien le travail et interpréte à merveille son personnage.

Le seul défaut du film est pour moi son manque de rythme et sa longueur dû à l'aspect poétique et spirituel du film, l'important ce n'est pas l'histoire ( qui n'en est pas vraiment une ) mais ce que l'on voit : la façon dont ces soldats subissent cette guerre, tentent de survivre et pour beaucoup d'entre eux meurent. Ainsi, j'ai du le regarder en plusieurs fragments car je n'avais pas le courage de tout voir d'une traite et j'ai l'impression que la Ligne rouge fait partie de ce genre de chefs d'oeuvres qui se méritent, dans lesquels on doit s'investir émotionnellemnt mais pour lesquels il est nécessaire de s'accrocher pour les regarder d'une traite.

Pour conclure, je dirais que la Ligne rouge est un chef d'oeuvre esthétique au contenu quasi-métaphyisique parfois un peu indigeste. La beauté plastique de cette oeuvre est ahurissante et on en prend plein les yeux tout du long.
A signaler quand même que Malick a coupé énormément de choses au montage allant jusqu'à supprimer les rôles qu'ont interprétés Gary Oldman et Mickey Rourke et qu'il a enregisté 3 heures de voix off de Billy Bob Thornton pour finalement ne pas les utiliser. Cela montre bien à quel point il a été perfectionniste et a voulu livrer une oeuvre la plus parfaite possible !

9 / 10 pour ce magnifique film donc qui est définitivement un film à voir et à revoir !

IMDb -> http://www.imdb.com/title/tt0120863/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article