Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

La ligne rouge

26 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #cinema, #chef d'oeuvre

La ligne rouge

La ligne rouge est un film de guerre asez particulier que tous n'apprécieront pas, c'est en effet plus un poème filmé qu'un film vraiment narratif.

Le principal élément qui m'a scotché dans ce film c'est la virtuosité de Malick et la photographie absolument sublime.
La mise en scène est fantastique, les mouvements de caméra sont fluides et nous en mettent plein les yeux.
C'est le premier film de Malick que je vois et je ne peux qu'admirer sa maîtrise parfaite de la mise en scène et la beauté de ce qu'il nous donne à voir aussi bien quand il filme la nature sauvage que lors des scènes de guerre.
En dehors de l'aspect plastique, La ligne rouge est une charge virulente contre la guerre, on voit à l'image des morts brutales, inutiles et aussi à quel point ces soldats sont traumatisés par cette guerre qui les transforment profondément.
Une scène en particulier m'a marqué, quand celui qu'on peut qualifier de personnage principal, Witt dit en voix off : "La guerre n'anoblit pas les hommes, elle les transforme en chiens" , cette phrase très forte résume à elle seule le propos du film.

L'autre bon point du film c'est son casting absolument fabuleux. Les trois acteurs que l'on voit le plus à l'écran sont Sean Penn, Nick Nolte et Jim Caviezel. Nolte interpréte un gradé jusqu'auboutiste pour qui la vie de ses soldats n'est qu'un paramètre tactique comme un autre, il donne l'impression d'avoir attendu cette guerre toute sa carrière et que celle-ci l'enthousiasme, Nolte trouve ici un rôle à la mesure de son talent et réstitue bien cette mentalité de soldat acharné.
Sean Penn quant à lui, à l'aide de son jeu tout en sobriété et en silence colle parfaitement à son rôle de sergent qui se demande intérieurement à quoi toute cette boucherie rime mais qui ne laisse rien transparaître. Jim Caviezel est pour moi la révélation du film, son rôle d'idéaliste rêveur est le plus poétique de tous et son jeu sublime ce personnage, il n'en fait jamais des caisses et est tout le temps dans la retenue, dans la maîtrise.

D'autres grands acteurs sont également présents dans de plus petits rôles : John Travolta, Georges Clooney, John Cusack, Adrian Brody ou encore Jared Leto, chacun fait bien le travail et interpréte à merveille son personnage.

Le seul défaut du film est pour moi son manque de rythme et sa longueur dû à l'aspect poétique et spirituel du film, l'important ce n'est pas l'histoire ( qui n'en est pas vraiment une ) mais ce que l'on voit : la façon dont ces soldats subissent cette guerre, tentent de survivre et pour beaucoup d'entre eux meurent. Ainsi, j'ai du le regarder en plusieurs fragments car je n'avais pas le courage de tout voir d'une traite et j'ai l'impression que la Ligne rouge fait partie de ce genre de chefs d'oeuvres qui se méritent, dans lesquels on doit s'investir émotionnellemnt mais pour lesquels il est nécessaire de s'accrocher pour les regarder d'une traite.

Pour conclure, je dirais que la Ligne rouge est un chef d'oeuvre esthétique au contenu quasi-métaphyisique parfois un peu indigeste. La beauté plastique de cette oeuvre est ahurissante et on en prend plein les yeux tout du long.
A signaler quand même que Malick a coupé énormément de choses au montage allant jusqu'à supprimer les rôles qu'ont interprétés Gary Oldman et Mickey Rourke et qu'il a enregisté 3 heures de voix off de Billy Bob Thornton pour finalement ne pas les utiliser. Cela montre bien à quel point il a été perfectionniste et a voulu livrer une oeuvre la plus parfaite possible !

9 / 10 pour ce magnifique film donc qui est définitivement un film à voir et à revoir !

IMDb -> http://www.imdb.com/title/tt0120863/

Lire la suite

8 Mile

25 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #Cinéma

8 Mile

8 Mile est un film inspiré de la vie d'Eminem, considéré par beaucoup comme l'Elvis du rap, celui-ci a d'ailleurs composé la bande originale et est également l'acteur principal.

Le film nous raconte l'histoire de Jimmy "B-Rabbit" Smith, un "white trash" de la banlieu de Detroit dont le plus grand rêve est de percer dans le monde du rap. Au début du film celui-ci participe à une battle mais, à cause de la pression et du trac, il perd tout ses moyens et n'arrive pas à prononcer un seul mot quant il se retrouve en face de la foule, le micro en main. On nous présente ensuite la vie du héros entre son travail à l'usine, la caravane de sa mère chez qui il est revenu vivre, sa bande de potes et surtout son rêve de devenir un rappeur reconnu.

Si l'on met de côté l'aspect du rap qui ne plaît pas forcément à tous, le film est un drame très bien maîtrisé, le personnage principal est attachant et l'on ressent beaucoup d'empathie pour lui quand on comprend ce qu'est sa vie et à quelles galères il est confronté. Les personnages secondaires tels que Future ( Mekhi Pifer ) et Alex ( Brittany Murphy ) sont intéressants et viennent compléter le tableau d'une belle façon mais c'est surtout la mère du héros ( interprétée par Kim Basinger ) qui sort du lot, son rôle de white trash deséspérée qui n'arrive pas à faire face, au chômage et qui est sur le point de se retrouver à la rue avec sa petite fille ne peut qu'émouvoir le spectateur et l'on se dit qu'il n'a pas du être facile de vivre dans ces conditions pour Jimmy.

Les scènes de battle sont plutôt efficaces même si je n'ai pas forcément tout compris ( je n'ai réussi à trouver que des sous-titres en anglais ce qui n'aide pas ) et nous plongent dans la culture underground de Detroit à l'époque ce qui est plutôt intéressant et en voyant Jimmy, le seul blanc présent lors de ces battles, on se rend compte du mérite qu'a Eminem d'avoir réussi à se faire une place dans le monde du rap.

8 Mile est un très grand drame, les personnages sont complexes et profonds et Eminem rend son personnage très humain et crédible.

J'ai mis 9 / 10 au film, j'aurais pu lui mettre 8 mais la chanson "Lose yourself" qui a valu un Oscar à Eminem est absolument sublime et renforce tout le propos du film en à peine 5 minutes

IMDb --> http://www.imdb.com/title/tt0298203/

Lire la suite

La faille

24 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #cinema

La faille

J'ai regardé hier soir à la télé ce film, surtout à cause du casting qui paraissait alléchant ( Anthony Hopkins et Ryan Gosling ).

Je dirais que c'est un petit film sympa avec une intrigue qui se veut complexe mais qui au final est un peu vaine.
Il est très long à démarrer, et pendant une trentaine de minutes on ne voit absolument pas où le film veut en venir, à tel point que j'ai failli arrêter de le regarder. Quand on comprend enfin le plan orchestré par Anthony Hopkins on se dit juste tout ça pour ça ? Y a quand même des moyens plus simples pour tuer sa femme sans se faire choper mais bon, le personnage à l'air de bien aimer son stratagème … D'ailleurs dans ce rôle de calculateur sans émotions j'avais un peu l'impression de voir Hannibal en moins cannibale ce qui est un peu dommage. Ryan Gosling quant à lui interprète un jeune procureur obstiné, son jeu est plutôt de bonne facture, il n'en fait pas des caisses et a toujours autant la classe.

Ce qui m'a déçu dans ce film c'est que le scénariste a quand même fait très compliqué alors qu'il aurait pu faire bien plus simple mais c'était pour bien insister sur le côté machiavélique du grand méchant méchant joué par Hopkins.

Je lui mettrais 6 / 10 parce que le scénariste m'a bien énervé mais sinon la mise en scène est propre et les acteurs font le travail même si leurs personnages sont un peu creux.
C'est définitivement un film à regarder le dimanche soir avant d'aller au lit et dont on ne gardera pas un souvenir impérissable.

IMDb -> http://www.imdb.com/title/tt0488120/

Lire la suite

Warrior

23 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #cinéma, #Chef d'oeuvre

Warrior

J'ai regardé ce fim après en avoir entendu beaucoup de bien et parce que j'étais curieux de voir ce que pouvait donner Tom Hardy dans un rôle de fighter.
Ma conclusion c'est que ce film est une énorme claque et je le considère avec beaucoup de subjectivité comme un chef d'oeuvre moderne.

J'ai été subjugué d'abord par le scénario, avant de regarder le film on part du postulat que c'est un film sur le free fight ( plus exactement sur le MMA, Mixed Martial Arts ) et donc pas forcément bien poussé et c'est tout le contraire que l'on découvre dans le film de Gavin O'connor.
J'ai rarement vu un film avec une psychologie des personnages aussi fouillée. Sobrement, le film nous présente deux frères que tout oppose, d'un côté Tommy ( Tom Hardy ) , ex-marine qui revient au pays après une expérience traumatisante en Irak et de l'autre Brendan ( Joel Edgerton ) un prof de physique au bord de la banqueroute à cause d'un prêt immobilier un peu foireux.
Chacun veut participier au Sparta, un tournoi de gladiateurs modernes avec à la clé pour le vainqueur un prix de 5 millions de dollars.
Le génie des scénaristes c'est d'avoir réussi à créer deux personnages avec une motivation noble et puissante auxquels on s'identifie aisément et pour lesquelles on ressent beaucoup d'empathie. Et les très bons seconds rôles joués par Nick Nolte d'un côté qui interpréte le père des deux protagonistes ancien alcoolique repenti qui a beaucoup à se faire pardonner et de l'autre Jennifer Morrisson ( vue dans le rôle de Cameron dans Dr. House ) , la femme de Brendan qui va finir par soutenir son mari dans son défi insensé, sont très bien pensés et servent bien le propos quasi-shakespearien du film.

Ce scénario est soutenu tout du long par une mise en scène sobre et bien pensé, aidée par une photographie impeccable, et les scènes de combat sont à mon goût très bien filmés et pour une fois compréhensibles et pas épileptiques comme c'est trop souvent le cas en ce moment.

Tout ces éléments ont fait que j'ai rarement ressenti autant d'émotion devant un film et d'empathie pour les personnages. La scène de fin est à mon sens une des plus chargées émotionnellement que j'ai jamais vu et j'ai même failli verser ma petite larme, c'est dire !

J'ai mis 10 / 10 au film ce qui est très subjectif et je sais qu'il ne plaira pas à tout le monde, j'ai d'ailleurs lu quelque part que cette histoire était complétement incohérente ( surtout le personnage de Brendan qui réussit en quelques mois à regagner un physique de fighter professionnel ) mais je n'y ai même pas fait attention tant le film m'a bouleversé.

Film à voir absolument donc !

IMDb -> http://www.imdb.com/title/tt1291584/

Lire la suite

Homeland

23 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #Série TV

Homeland

Homeland c'est un peu la série dont tout le monde parle en ce moment. J'avoue qu'après avoir vu les trailers sur Canal + ça m'a un peu interéssé mais sans plus et puis je me suis dit que vu les éloges ça vallait peut-être le coup de découvrir ça par moi-même. Et je n'ai pas été déçu.

Je me suis tapé la première série en trois jours tellement c'est intense et addictif. Si je n'avais pas eu besoin de dormir et d'aller en cours j'aurais tout à fait pu regarder d'un trait les 12 épisodes.

Pour ceux qui ne connaissent pas le pitch d'Homeland le voilà ( tiré de Wikipédia parce que sinon je vais réussir à spoiler et ça c'est pas gentil ) : Carrie Mathison, un agent de la CIA, croit que Nicholas Brody, un Marine américain retenu captif par Al-Qaida comme prisonnier de guerre depuis 2003 et libéré lors d'une opération commando en 2011, a rejoint l'ennemi et pose aujourd'hui un risque important pour la sécurité nationale. Mathison va alors épier les moindres gestes du Marine, voyant dans chaque expression de ses traumatismes un signe possible de sa trahison, nourrissant l'obsession maladive de l'agent de la CIA...

C'est vrai que le pitch peut très bien augurer du pire comme du meilleur mais là c'est vraiment du très bon. La caractérisation des personnages est vachement bien faite et poussée à son paroxysme ce qui est rare surtout en si peu d'épisodes.
La parano des Américains est ici démontrée sans exagération et on comprend à quel point ils sont traumatisés par le 11 septembre et sont prêt à tout pour ne pas revivre la même chose. D'ailleurs il aurait pu être intéréssant de faire un flash-back des personnages au 11 septembre ( peut-être dans la saison 2 qui sait )

Claire Danes ( la Juliet de Baz Luhrmann ) est ici presque parfaite, on voit bien la fille passionnée par son job et qui n'a aucune vie privée, sa quasi-obsesssion pour Brody paraît presque naturelle. Parfois j'ai eu l'impression qu'elle exagérait un peu notamment quand elle est "en crise" et je n'arrivais pas à juger de la crédibilité de son jeu dans ces moments-là.

Damian Lewis en soldat retenu pendant 8 ans en Irak est parfaitement crédible et les multiples flash-backs de son séjour là bas permettent de nous expliquer son comportement et de ne pas tomber dans le cliché, tout ça est très crédible. Mon seul regret c'est qu'ils auraient pu faire quelque chose d'intéressant avec le fait qu'il a été absent pendant 8 ans et que donc il ne connaît plus grand chose de la vraie vie ( cette piste n'est utilisée qu'une minuscule fois quand il va faire les courses ) et qu'il ne connaît rien aux nouvelles technologies, aux nouveaux médias et compagnie, c'et sur que ce n'est pas le but de la série mais ça aurait pu être une bonne manière de critiquer la vitesse de changement du monde d'aujourd'hui.

Mandy Patinkin est quant à lui à son meilleur niveau, son rôle de vieux sage lui convient parfaitement et il s'impose sur les autres personnages sans jamais élever la voix. La relation qu'il a avec Carrie Matthison est, je trouve, presque belle, ils se comprennent parfaitement, s'entraident, c'est une relation père-fille presque fusionnelle.

Les seconds rôles ici sont réussis sans être très fouillés avec par exemple le personnage de David Estes, le patron de la CIA ou celui de Mike, un ancien collègue de Carrie qui accepte gentiment de l'aider.

Un seul conseil pour vous : regarder Homeland. C'est une série de très belle facture, la photo et la mise en scène ne font pas du tout télé et ça c'est rare, le scénario est très bien travaillé, les personnages principaux bien fouillés et les acteurs à leur meilleur niveau.

Le seul gros point noir pour moi, c'est le dernier épiosde qui aurait pu faire rentrer Homeland dans la catégorie Série-culte- qui-se-cloture-parfaitement mais les scénaristes n'ont pas eu de couilles et ont ouvert sur une quasi-sure saison 2 qui je l'espère sera au niveau parce que sinon Homeland pourra au final n'être qu'un cruel gachis.

Je mettrais à cette saison 1 une note de 8 / 10 , ça aurait pu être 9 voire 10 si le final avait été à mon goût.

IMDb de la série -> www.imdb.com/title/tt1796960/

Lire la suite

Quelques critiques

22 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #Cinéma

Je viens de retrouver quelques critiques écrites cet été, je me suis dit que ça pourrait être pas mal pour donner un peu de contenu au blog.

Je les ai écrites rapidement, à chaud après avoir vu les films et sans grand soucis de mise en forme donc un peu d'indulgence surtout !

Toy Story III

Réalisation parfaite, animation très fluide et magnifique, les " cadrages " sont pertinents et toujours utiles.
L'histoire conclut de la meilleure façon la trilogie, en évoquant le passage à la maturité et à l'âge adulte, les personnages doivent faire face au changement, aux conséquences du temps qui passe. La fin de l'histoire est très émouvante et très belle.
Très bon film d'animation, scénario parfait.

9 / 10

Casino Royale

Mise en scène pas dégueulasse, de bonnes scènes d'action qui s'enchaînent bien.
Pendant 1h45, l'histoire est intéressante, l'idée de revenir sur les débuts de James Bond est intéressante et le Chiffre est un adversaire complexe. Malheureusement la fin du film tue le mythe de 007, l'histoire d'amour est invraisemblable et les dialogues niais à souhait ( ce qui est dommage étant donné la qualité de ceux-ci pendant le reste du film ) . On ne croit pas deux secondes à la romance et la trahison de Vesper est inutile tout comme sa mort.
Film efficace plombé par une fin pourrie.

7 / 10

Paris qui dort

Film court ( 35 min ) avec une mise en scène sobre mais qui contient de bonnes idées tels que de très beaux plans de Paris ou des ralentis et des arrêts sur image. L'histoire de la machine à arrêter le temps est simple mais bonne et intéressante même si peu développé étant donné que c'est un film muet.
Un bon film muet, histoire de science fiction intéressante.

8 / 10

Death Proof

Film-concept, Tarantino cherche à rendre hommage aux vieux films et il le fait bien. Grain d'image vieilli, faux-raccords, " brûlures de cigarette " . Dans son genre la réalisation est impec et la photo aussi. Bande-son parfaite. Jeu des acteurs corrects sans être formidable.
Le point fort c'est la deuxième partie du film avec la vengeance des trois filles contre le psychopathe. La fin est ultra-jouissive, quand elles foncent dans sa voiture et le finissent au corps à corps.
Film sans grand intêret si ce n'est celui de s'éclater et de voir Tarantino rendre hommage aux vieux slashers et aux cascadeurs en même temps.

8 / 10

Superstar

Film un peu étrange qui traite de la célébrité à l'heure actuelle. Le film parle du phénomène Kazinski, célèbre malgré lui qui va finir par plonger dans la dépression. L'histoire est intéressante et pourrait être pertinente voire être critique par rapport à notre société mais on ne sait jamais si le scénariste cautionne ou non cette célébrité et ces phénomènes.
Malgré cela, on ne s'ennuie pas dans le film, on ne cesse de réflechir aux enjeux de la question et le personnage de Martin est intéressant à défaut d'être attachant. Certaines scènes sont inutiles ( montage alterné pendant l'émission ) voire dérangeantes ( quand il est accosté au supermarché ou encore quand ses collègues handicapés sont interviewés ) .
Film avec pas mal de défauts mais intéressant à défaut d'être passionnant.

7 / 10

Voilà pour aujourd'hui, surtout dites moi ce que vous en pensez si vous passez par là !

Je posterai quelques critiques demain, étant donné que j'ai bouffé un max de films cet été j'en ai un paquet en tête, plus qu'à les pencher sur papier ce qui me garantit pas mal de contenu les jours prochains !

Lire la suite

The Bourne Legacy

22 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it Publié dans #Cinéma

The Bourne Legacy

Je vais inaugurer le blog avec un article sur un film que je viens tout juste de voir en salle, The Bourne Legacy, (Jason Bourne : l'héritage pour les adeptes de la langue de Molière ) .

Honnêtement j'attendais le film avec impatience et ce pour plusieurs raisons, les scénarios de la trilogie originale étaient quand même vachement bien écrits et je voulais voir ce que Tony Gilroy qui passe ici à la réalisation et qui se charge toujours du script allait pouvoir nous pondre pour introduire un nouvel agent.

La deuxième raison c'est que je suis un grand fan de Jeremy Renner que j'ai découvert dans l'énorme claque qu'est Démineurs et vu également dans 28 semaines

plus tard, je ne sais pas pourquoi mais je l'aime beaucoup, il a un style de jeu bien à lui et même son petit rôle dans Avengers était pas mal du tout.

Et cerise sur le gâteau, au casting était annoncé Edward Norton et ça, ça vaut quand même le déplacement étant donné qu'on ne l'a pas croisé dans un gros film depuis un bout de temps ( si l'on excepte la pépite qu'est Moonrise Kingdom )

Pour en revenir au film, on va dire que je n'ai pas vraiment été déçu, il remplit bien son office de film d'action qui fait quand même réflechir un minimum et réussit malgré une introduction longuette ( mais quand même intéressante et qui met en place la complexité de l'intrigue ) et un rythme lent au démarrage à nous tenir en haleine pendant presque 1h30 ( sur 2h15 c'est déja pas si mal ) .

D'un point de vue scénario, Gilroy a réussit à combiner des éléments du troisième film Bourne ( à propos de Treadstone notamment ) et à rajouter sa sauce maison pour nous sortir un nouveau projet gouvernemental ultra-secret, Outcome.

Honnêtement quand on voit le bordel qu'est la CIA dans la trilogie ce n'est pas vraiment surprenant qu'ils aient une flopée de projets de super-agents dans les tiroirs.

Ainsi, au lieu de vouloir à tout prix raccorder Aaron Cross ( l'agent joué par Jérémy Renner ) à la cellule Treadstone, Gilroy réussit à le caser habilement au sein de l'organigramme de notre joyeuse organisation secréte préférée.

Sans vous raconter tout le film, j'ai trouvé le scénar vachement stable et "crédible" avec malgré tout quelques éléments inutiles voire qui n'ont pas vraiment de sens à mes yeux ( pour ceux l'ayant vu, quelqu'un peut-il m'expliquer le coup du test de QI ? ) mais bon, après tout quelques incohérences sont aisément pardonnables.

Que dire de plus à propos du scénar ? Eh bien pour ceux qui n'ont pas vu la trilogie Bourne il peut être assez difficile à suivre étant donné qu'il fait quand même pas mal référence à l'histoire originale et qu'on retrouve quelques personnages ( référence notamment à Pamela Landy ce qui permet de comprendre le pourquoi du comment de certaines choses ) , il faut préciser aussi que ce n'est pas celui d'un film d'action classique, ici les scènes d'action sont là pour donner du rythme au scénar' et pas l'inverse !

Ensuite, pour passer au jeu d'acteur, je n'ai pas du tout été déçu par Jérémy Renner bien au contraire, il remplit ici à merveille son rôle de mec physique qui agit avant de réflechir et je pense qu'il va donner de la fraîcheur à ce nouveau Bourne plus physique et un peu moins intellectuel.

Rachel Weisz quant à elle est également à son avantage dans le film. Alors qu'on aurait pu s'attendre à un rôle d'éniéme potiche de film d'action étant donné le physique de la demoiselle, ici elle joue le cerveau et pas la bimbo et ça ça fait quand même plaisir dans un film hollywoodien.

Le seul autre acteur ayant un rôle notable est Edward Norton qui remplit ici son office, même si son personnage n'est pas vraiment fouillé j'ai trouvé qu'il arrivait à lui donner un peu de profondeur, de caractère ( mais je ne suis pas sûr d'être très objectif étant donné mon admiration pour le bohnomme ) .

Côté mise en scène pas grand chose à dire, on a quelques bonnes idées ( 2,3 mouvements à la grue sympas pour présenter les bâtiments dans lesquels se déroulent l'action notamment ) mais sinon elle est plutôt sobre à une exception. Et cette exception ce sont les scènes d'actions, je ne sais pas quoi dire là dessus sinon que Gilroy est tombé dans les travers de Greengrass sur Bourne II et III et ceux de tous les réalisateurs hollywoodiens d'aujourd'hui. c'est à dire que les combats sont incompréhensibles. J'avais un peu l'impression que le cadreur était bourré et le monteur sous amphet et en pleine crise d'épilepsie. Heuresement ces scènes sont peu nombreuses et la grosse scène d'action qui est celle de la poursuite était pas mal foutue même si un peu trop longue.

Pour la note, personnellement, je lui mettrais 8/10. C'est peut-être un peu élevé mais c'est une note à chaud que je modifierais peut-être dans quelques temps.

The Bourne Legacy est un bon film d'action à scénario qui prépare bien le terrain pour une éventuelle suite ( vu la fin c'est bien parti, après tout dépendra du box-office ) .

Voili voulou pour mon avis sur ce film, si quelqu'un passe par ici et veut discuter du film ou poser des questions éventuelles, feel free !

IMDb du film -> http://www.imdb.com/title/tt1194173/

Lire la suite

Intro

22 Septembre 2012 , Rédigé par Wait.for.it

Juste une petite introduction histoire de, sur le pourquoi du comment de ce blog.

Après avoir écumé l'intranet à la recherche de critiques, de conseils de visionnage et compagnie je me suis dit qu'il serait temps de créer mon blog à moi pour parler des films que je vois.

Je me suis lancé pour plusieurs raisons, déjà, une toute bête : avec ma mémoire de poisson rouge j'ai du mal à me souvenir des films et de ce que je pensais d'eux, là au moins j'aurais une trace.

Deuxième raison, malgré le fait que j'aime beaucoup discuter films je trouve qu'il est plus difficile d'exprimer ce qu'on ressent sur eux à l'oral qu'à l'écrit. En plus taper ce que je pense avec mes petites mains me permettra d'avoir un peu plus de recul sur mes avis souvent tranchés.

Et pour finir, je me suis dit qu'il pourrait être intéressant de partager mes avis et d'échanger avec les éventuels visiteurs du site.

Pour me présenter brièvement, je suis un jeune étudiant en Arts du spectacle ( pour ceux qui connaissent pas c'est de la théorie du cinéma et du théâtre ) qui regarde beaucoup de films et de séries en tout genre.
Par rapport à mes goûts, il faut que je précise que je suis allergique aux films Cahiers du cinéma et masturbation intelectuelle, alors si vous adorez Lars Von Trier ou la Nouvelle vague je vous conseille de passez votre chemin.
Le cinéma que j'aime c'est avant tout le cinéma divertissant. Mais attention pas divertissement-Transformers-Fast&Furious, je recherche dans les films que je vois un divertissement intelligent dans le genre de ce que peux faire Nolan dans Inception ou Fincher avec Fight Club.

Bon bah voilà, premier article écrit, y a plus qu'à démarrer les critiques maintenant !

Lire la suite